Octavie d’Urville T1 ~ Esther Brassac

Octavie d'Urville

Une couverture en théâtre d’ombres, une héroïne fée fantôme, un vampire, un démon, de la romance, du suspens et de l’humour, aujourd’hui je vous parle de ma très agréable lecture d’Octavie d’Urville (tome 1) écrit par Esther Brassac et publié aux éditions du chat noir. 

Nous faisons connaissance avec Octavie d’Urville, une fée fantôme, en pleine séance de shopping. Ce chapitre m’a parut surréaliste et le livre (enfin la liseuse) a failli me tomber des mains à ce moment là. Ce premier chapitre ressemble à de la chick-list, un genre que je n’apprécie pas du tout. La narration se déroule à la première personne du singulier et je ne suis pas sûr d’avoir envie de connaître toutes les pensées de l’héroïne.  J’ai tout de même persévéré, qui abandonne un livre au bout d’un chapitre? (spoiler: je ne l’ai pas regretté). 

Par la suite, nous découvrons la vie d’Octavie. Elle vit dans un Londres où les êtres fantastiques ne se cachent pas des êtres humains. Une certaine tolérance y règne,  en apparence. Esther Brassac construit un monde cohérent doté de ses propres règles. Notre héroïne travaille dans une boutique de magie avec un vampire, Swann, pour patron. Ce dernier est un personnage mystérieux que j’ai beaucoup apprécié . L’univers de la boutique est drôle et merveilleux, on aurait envie d’y passer des heures.  Celle-ci regorge de petits détails et de personnages très sympas à découvrir.  Au cours des chapitres, nous faisons la connaissance de la meilleure amie d’Octavie, Gloria, fée fantôme également, un brin envahissante.

Mon coup de cœur pour le personnage d’Octavie ne s’est pas fait dans la première partie du roman. Je trouvais le personnage trop superficiel, de trop nombreuses scènes nous montraient un héroïne démoralisé et déprimé par ses nombreux complexes. De plus, cet air béat permanent à la vue de James, locataire de la boutique, m’a laissé pantoise. J’ai poursuivi ma lecture, l’intrigue du roman se mettant en place petit à petit.

Un jour, son ami et patron, disparaît avec pour seul consigne qu’Octavie s’occupe de la boutique. C’est le début d’une enquête qu’elle compte bien mener à son terme pour découvrir ce qu’on lui cache. Au fil des pages, le roman prend de l’ampleur. Une ribambelle de personnages va faire son apparition, tous plus intrigants et attachants les uns que les autres. Nous allons découvrir divers lieux du monde de l’autrice, tels les enfers où se déroule une de mes scènes favorites. Au cours des chapitres, nous allons vraiment découvrir le caractère de Gloria, adepte du jugement hâtif, mais prête à tout pour aider ses amis, ainsi que le compagnon de Swann, Clyde, un démon schizophréne, qui est un de mes personnages favori. C’est un vrai drama Queen, on le découvre terrassé par la peur d’être trompé par son amant. Il va se révéler déterminé à lui venir en aide et il va apporter une touche d’humour à l’histoire. A eux trois, ils sont bien décidés à connaître le fin mot de l’histoire.

Malheureusement pour nos personnages, l’enquête n’est pas simple et va les amener vers des situations dramatiques. On tremble à la lecture de certains passages extrêmement bien réussis. L’intrigue du roman prend une ampleur que le premier chapitre ne laissait pas présager. L’autrice nous présente des êtres incapables de la moindre tolérance. Les créatures magiques sont des monstres, vraiment ? Le personnage d’Octavie est transcendée dans la seconde partie de l’histoire. Elle subit beaucoup d’épreuves qui la font mûrir. On abandonne un personnage que je trouvais superficiel pour une femme forte et charismatique, consciente des dangers et de sa responsabilité envers ses amis et sa communauté. Elle devient plus mature et réfléchie. L’intrigue que nous propose l’autrice ouvre de nombreuses perspectives pour la suite!

Esther Brassac nous propose un premier tome à l’univers riche. L’intrigue se met en place lentement puis prends une ampleur insoupçonnée. Nous découvrons un monde de personnages fantasques où règne une magie merveilleuse. Mélange d’humour et d’une pincée de romance, les aventures d’Octavie sont extrêmement plaisantes à suivre. 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s