Les reines de France au temps de Valois ~ Simone Bertière

reines au temps des valois.jpg

J’ai découvert, il y a environ un an et demi , le premier tome des « Reines de France au temps des Valois » . La semaine dernière, j’ai terminé le deuxième tome de cette duologie, consacrée aux reines de la Renaissance. La chronologie des Valois coïncide avec les siècles historiques que je préfère étudier. Treize Valois ont régné sur le royaume de France. Le premier, Philippe VI en 1328, le dernier Henry III en 1589. François Ier est le roi le plus emblématique de cette dynastie, mais il y a également les trois fils de Catherine de Médicis qui ont régné durant les guerres de religion : Henry II, François II et Charles IX.

On connaît quelques-unes de ces grands noms, mais connaissons-nous les femmes qui ont partagé leur vie ? Simone Bertière s’engage à nous les faire découvrir. Au plus proche de la réalité historique, elle essaie de s’éloigner des réputations qui ont traversé les siècles pour nous parvenir. En suivant un ordre chronologique, l’autrice va nous parler de ces reines : Anne de Bretagne – Jeanne de France – Marie d’Angleterre – Claude de France – Eleonore d’Autriche – Catherine de Medicis – Marie Stuart – Elisabeth d’Autriche – Louise de Lorraine – Marguerite de Valois.

« Dans la société du XVIe siècle, les femmes comptent et on compte avec elles. Pas toutes. Affaire de personnalité et de circonstances. »

Avec ses deux livres, nous allons suivre le parcours de ces reines, ayant parfois un très fort caractère, ou au contraire, étant totalement effacés. La place des femmes à l’époque est loin de la liberté, mais n’est pas aussi insignifiante qu’il le sera sous l’Ancien Régime. Certaines arrivent, grâce au veuvage ou à la maternité et la régence à occuper une petite place importante politiquement. Mais nous voyons, que c’est une lutte perpétuelle contre une société composée par les hommes, pour les hommes. Nous voyons par exemple Anne de Bretagne créée la cour, qui prendra toute son importance sous Catherine de Medicis. La cour à cette époque est une affaire de femme. La cour perdra cet aspect sous Louis XIV.

« Le premier devoir de la reine a toujours été et continue d’être la procréation, pour assurer l’avenir de la dynastie. Il s’y ajoute au XVIe siècle, une fonction novelle de représentation, qui acquiert au fil des années une importance croissante. Anne de Bretagne a crée la cour, Catherine de Medicis l’a porté à son plus haut degré d’éclat ».

En lisant ce livre, vous suivrez la vie peu enviable des femmes qui ont accompagné l’Histoire. Leur rôle premier est la procréation est gare à celles qui semblent infertiles. La reine a un rôle de parade, où peu de liberté lui semble donnée. 
Simone Bertière revient sur les réputations scandaleuses qui nous sont parvenues. Peut-être ont-elles un fond de vérité, mais ces réputations sont souvent constituées par les hommes pour discréditer l’action des femmes, qui dérangent dans l’exercice du pouvoir. Catherine de Medicis et Marguerite de Valois, surnommé la reine Margot en ont fait les frais. Cette dernière est décrite comme une femme aux multiples amants, entre autres. Ce fut peut-être vrai, mais ce fut également une femme bien plus complexe qui accéda à un statut unique dans la société de l’époque. Ex du roi, elle vit à la cour en tant qu’amie du roi en vivant en femme célibataire. 

« A partir de la Fronde et jusqu’a nos jours, l’histoire de France devient une histoire d’hommes. Exclusivement. « 

 Les deux tomes sont très bien écrits et se lisent comme un roman. C’est une joie de voir l’histoire de ces femmes écrite sans accusations sexistes, avec leurs défauts et leurs qualités. Ce sont des êtres humains avant tout et des gens de la haute société. Le livre parle de l’action des reines dans la politique intérieure ou dans la diplomatie, quand elles jouent un rôle, mais, sauf erreur de ma part, leur rôle sur des réformes sociétales est quasiment nulle. En tout cas, le livre ne parle pas des autres couches de populations. Simone Bertière ne cherche pas à amplifier le rôle qu’elles ont pu tenir, mais à les montrer présentes et parfois actrice. 

« Ce n’est pas en jouant les amazones, mais en usant de leurs armes propres que les plus marquantes parviennent à se glisser au pouvoir »

Ces livres nous font suivre une Histoire de France parallèle à celle que nous connaissons avec des personnages féminins au premier plan. A lire pour en savoir plus sur ces reines, parfois oubliées ou parfois tellement connues pour de mauvaises raisons. Une grande partie du livre est consacrée à Catherine de Medicis, reine et mère de trois rois. Ces agissements et ses motivations lors de la Saint-Barthelemy sont disséqués par Simone Bertière pour s’éloigner de la légende noire l’entourant.

Passionnant et très bien écrit, à lire pour se plonger dans une autre époque qui cherche à s’approcher de la réalité et non de l’Histoire qui nous est parvenu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s