Sur l’écorchure de tes mots ~ Pascaline Nolot

Je reviens sur le blog après mes vacances pour vous parler d’un livre que j’ai vraiment aimé. Un livre de la collection « Chat blanc » des éditions du Chat Noir. C’est une collection que je vais surveiller attentivement, car c’est la deuxième lecture que j’apprécie énormément et dont j’aime le discours tenu par l’autrice. Ma première lecture était « Coeur Vintage », que je vous recommande chaudement.

Sur l'écorchure de tes mots

Emma, 18 ans, est une fille d’encre et de lettres. Barricadée chez elle, elle partage la totalité de son temps entre ses romans et son blog, Mots écorchés, sur lequel elle exprime son mal-être à travers citations et poèmes.
Sid, 17 ans, est son exact opposé. Les mots, les livres, il n’aime pas. Être enfermé dans un quelconque foyer ou rangé dans une case bien déterminée, il déteste. Lui, préfère l’action à la contemplation, la débrouille à la dépression.
Les deux adolescents n’ont rien en commun, si ce n’est le lien du sang et l’accident qui a changé à jamais leur double destinée. Car Emma et Sid sont frère et sœur et ne se sont pas revus depuis plusieurs années.
Un jour, l’existence croise à nouveau leurs chemins pour leur offrir une seconde chance.

Lire la suite

Je suis Epilepticman ~ Alexandre Lafont

Sans titre 1

Imaginez les 86 milliards de neurones logés sous votre crâne. Vous vous représentez le câblage ? Imaginez à présent un courtcircuit généralisé. Les plombs sautent et vous êtes dans le noir. La crise d’épilepsie, c’est, au sens propre, un orage électrique dans le cerveau. Je suis seul dans ma pénombre. Quand je sors de ce trou noir, je découvre une rangée de témoins soulagés qu’une scène d’horreur de Walking Dead ait été interrompue par le générique de fin. Ils ont assisté à LA crise, la fameuse crise. Je ne suis pas le seul. Il y a en France 800 000 épileptiques, dont la moitié a moins de vingt ans. »
 Alexandre Lafont est épileptique depuis l’âge de seize ans. Il est décomplexé, drôle, moderne, passionné de science. Sur YouTube, il se transforme en Épilepticman, un personnage qui raconte la vie quotidienne d’un épileptique. Son récit nous fait découvrir les discriminations, les traitements, les épileptiques célèbres, mais aussi les occasions envolées, les filles qu’on aurait pu aimer, les talents qu’on aurait pu exercer, les carrières qu’on aurait pu embrasser, ces vies qui demeurent virtuelles. Il fait également le point sur l’état des connaissances médicales. Avide de comprendre et d’explorer tous les détails, même les plus inattendus, de sa maladie, l’auteur répond à des questions que beaucoup se posent : Un épileptique peut-il avaler sa langue ? Utiliser les jeux vidéo ? L’épilepsie est-elle contagieuse ?…

Lire la suite

~ Les livres de mars ~

Lecture de mars

Avril arrive, le temps de faire un bilan sur les lectures du mois de mars!

8 lectures durant ce mois, moins que d’habitude, mais rien que Les seigneurs de Bohen m’a passionné pendant 1 semaine.
Au niveau des genres, un peu moins de diversité que d’habitude, mais j’ai renoué, pour ma plus grande joie, avec la littérature de l’imaginaire.

Lire la suite