Le monde de Meg Corbyn 1 ~ Anne Bishop

Résultat de recherche d'images pour "lac d'argent milady"

Le territoire contrôlé par les Autres n’est pas soumis aux lois humaines, et nul ne devrait jamais l’oublier…

Après son divorce, Vicki DeVine a repris un vieil hôtel abandonné sur les rives du lac du Silence, dans un village où rien ne sépare les humains des Autres. Dans un endroit dépourvu de frontières, nul n’est jamais sûr de qui l’observe, tapi dans l’ombre.

Vicki espérait reconstruire sa vie. Mais quand sa cliente, Aggie Crowe, découvre un cadavre, les policiers voient en Vicki une coupable idéale en dépit des indices montrant qu’aucun humain n’a pu commettre le crime. Tandis que Vicki et ses amis cherchent à découvrir la vérité, des forces anciennes s’éveillent, dérangées par l’agitation qui règne sur leur domaine…

C’est avec une grande joie que j’ai replongée dans le monde de Meg Corbyn avec la nouvelle série d’Anne Bishop. Cet avis va être court, j’avais adoré Meg Corbyn et j’ai passé un bon moment avec ce livre à part quelques points. Pour ceux qui n’ont pas lu les Meg Corbyn, il s’agit d’une série de bit-lit en cinq tomes, publiés chez Milady. L’intérêt principal de la saga est la création de l’univers par l’autrice. Avec ce livre, nous reprenons là où le cinquième tome s’est arrêté. Nous sommes dans un autre endroit, mais il a également était impacté par les événements se déroulant à la fin de la série des Meg Corbyn.

On commence par les points positifs, nous retrouvons la richesse du monde et de la mythologie que l’autrice a mis en place dans la série Meg Corbyn. Les élémentaires sont là, les inuits, ainsi que les Crowgard et les Sanguinati. Nous découvrons également les créatures du lac et notamment la dame du lac. Ça a été un réel plaisir d’approfondir cet univers. L’idée de situer l’action dans un lieu neutre, consacré à l’interaction entre les humains et les Autres est une idée que j’ai beaucoup appréciée. Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé les policiers humains. Avec eux, nous ressentons la tension entre les humains et les Autres. Le Sanguinati m’a laissé de marbre, mais j’ai beaucoup apprécié les personnages féminins secondaires. Elles sont drôles, courageuses et ne se laissent pas faire.

L’intrigue va tourner autour de ce lieu, car c’est un espace très prometteur qui peut être utile à des gens pas forcement recommandable !

Le point négatif est pour moi clairement l’héroïne, Vicky. Je n’ai pas compris. J’ai attendu pendant tous le livre un sursaut, quelque chose pour qu’elle prenne son destin en main, mais non rien. Je me suis attachée à elle au début, car c’est quelqu’un de gentil qui a subi des violences de son ex-conjoint, mais même cette partie, j’aurais aimé qu’elle soit mieux traitée. L’héroïne ne sert à rien à part donner le beau rôle aux différents hommes qui l’entourent. Cette manie de se pâmer devant le vampire m’a un peu énervé. Certes, elle a le droit de rester bouche bée devant le vampire, mais à chaque fois, je trouve que c’est mal amené par l’autrice. J’avais trouvé un petit peu ce trait de caractère déjà chez Meg Corbyn, mais elle est quand même actrice des évènements. Là non.

Grâce au point de vue alterné des personnages, je n’ai pas eu trop à subir la présence de Vicky. Un bon livre pour se replonger dans l’univers d’Anne Bishop. A première vue, j’ai l’impression que le second tome ne sera pas consacré à Vicky et ses comparses.

Une bonne lecture dont le point positif est, pour moi, de pouvoir de se replonger dans l’incroyable mythologie de l’autrice!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s