Las attracteurs de Rose Street ~ Lucius Shepard

les attracteurs de Rose Street

Londres, fin du XIXe siècle. Une métropole enfumée, étouffant sous le smog et les remugles de l’industrialisation en pleine explosion… Samuel Prothero est aliéniste. L’un des meilleurs de sa profession. Membre du sélect Club des Inventeurs, jeune homme respecté, son avenir est tout tracé dans cette société victorienne corsetée. Jusqu’à ce que Jeffrey Richmond, inventeur de génie mais personnage sulfureux, sollicite son expertise sur le plus étrange des cas. Troublante mission, en vérité, pour laquelle le jeune Prothero devra se résoudre à embrasser tout entier l’autre côté du miroir, les bas-fonds de la ville-monde impériale et ceux, bien plus effrayants encore, de l’âme humaine…

L’ Atracteurs de Rose Street fait partie de la collection Une Heure-Lumière du Bélial. C’est ma quatrième nouvelle de cette collection (l’homme qui mit fin à l’histoire, un pont sur la brume et Dragon)

L’ Attracteurs de Rose Street m’a tenté par sa magnifique couverture signée Aurélien Police. Puis ensuite pour son résumé. Je découvre Lucius Shepard avec cette nouvelle. J’ai beaucoup apprécié son écriture qui sait faire ressentir l’ambiance horrifique dans son histoire. Il nous plonge avec brio dans un Londres victorien empli d’un smog permanent.

Nous partons avec Samuel, à la rencontre de Jeffrey Richmond, étrange inventeur d’une étrange machine. En voulant dissiper le smog, ce dernier a conçu une machine capable de bien plus que ça. Avec ces machines, il y a bien un coté Steampunk, mais dans l’ambiance générale, je me suis senti plus proche de Dracula. J’ai beaucoup apprécié de suivre nos personnages dans leur aventure qui m’a tenu en haleine. Des personnages qui dévoilent des secrets de plus en plus sombres au fil de l’histoire qui nous amène à nous questionner sur la nature humaine. La présence du fantastique dans la nouvelle fait ressortir ce côté et demande clairement si les monstres sont ceux qui sont dans l’obscurité.

J’ai vraiment passé un bon moment de lecture, l’élément que je retiens est la qualité d’écriture qui m’a fait plonger durant quelques heures dans cet univers fantastique.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s