Les poisons de Katharz ~ Audrey Alwett

les poisons de katharz

Il y a quelques temps maintenant, j’ai lu Les poisons de Katharz d’Audrey Alwett publié chez ActuSF dans leur collection Bad Wolf. Il m’a été conseillé au Dépôt Imaginaire.

 

 

 

resume

À Katharz, ville-prison dans laquelle sont expédiés les criminels, le meurtre est légal et même récompensé. Ténia Harsnik, la dirigeante, y règne par la terreur et aime jouer de la guillotine. Non qu’elle soit cruelle, mais il lui faut coûte que coûte maintenir le nombre d’habitants sous le seuil des cent mille âmes. Le dépasser conduirait hélas à la fin du monde, et ça serait désagréable.

Bien entendu, les enjeux sont secrets. Bien entendu, le marchand de sortilèges Sinus Maverick prépare un coup d’État infaillible. Bien entendu, le Prince Alastor a planifié de raser la ville avec sa trop nombreuse armée. Bien entendu, Dame Carasse, la seule sorcière capable d’affronter ce chaos, vient de ficher le camp. Bien entendu…

mon-avis

Les poisons de Katharz est un roman rafraîchissant, composé d’une histoire remplie d’aventure et bourré d’humour. 

Il mêle à la fois aventure, critique de la société et humour.

A lire absolument !

 

Apocalypse now*

Audrey Alwett nous emmène dans une ville peuplée de criminels et dirigée par une dirigeante n’hésitant pas à orchestrer des meurtres au sein de la population. La situation de sa cité est terrible. Une fois le nombre de 100 000 habitants franchi, la fin du monde va se déclencher

L’autrice nous offre une histoire originale avec un panel de personnages éblouissants (plutôt des bras cassés quand même). La dirigeante, Tania Harsnik, essaye par tous les moyens de maintenir la population de sa ville sous le nombre des 100 000 habitants. Ce qui donne lieu à des situations causasses où les assassins sont récompensés pour leurs meurtres. Son amie, Dame Carasse (Baba Yaga?) est une sorcière au pouvoir impressionnant. La source de son pouvoir est bien pensée et plutôt drôle. Nous avons également le Prince Alastor, au pouvoir d’une cité voisine, qui est un être faible et manipulable.Le sénateur Maton va en profiter pour pousser le prince à déclarer la guerre au royaume de Tania afin de favoriser son usine d’armement. Ce personnage va vraiment porter la réflexion du roman autour des armes et de leur utilisation.

A côté de ces personnages, nous allons avoir un croquemitaine, un fonctionnaire zombie et un ange. Mais également des organisations telles La Conspiration Secrète des Flamboyants Vengeurs.

Un roman semblable à un dessert sucré

Ce roman est pour moi aussi terrible qu’un éclair au chocolat. On ne peut pas s’arrêter et on en redemande ! L’écriture de l’autrice est terriblement intelligente et doublée d’un humour à la Terry Pratchett. En lisant ce roman et en voyant l’univers décrit, je n’ai pas pu m’empêcher de faire des parallèles avec le monde dans lequel on vit aujourd’hui. La plume de l’autrice manie un humour que j’aime beaucoup. Il y a de l‘ironie et des situations très drôles. Ici l’humour est utilisé pour se moquer de l’administration, de l’égo mais également pour dénoncer la guerre et l’usage des armes. C’est un roman qui fait rire, mais on reste quand même sur des thèmes sérieux ! Grâce à cette écriture, j’avais envie de tourner les pages pour savoir ce que l’autrice allait encore nous inventer.

 

 

*je reprends ici le nom du chapitre ^^

Une réflexion sur “Les poisons de Katharz ~ Audrey Alwett

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #2 | Amélire en rouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s